élection législative du 20 et 27 septembre 2020

9e circonscription du Val de Marne (Alfortville-Vitry)

A l’adresse de ceux qui doutent encore de leur vote

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on telegram
Share on whatsapp
Share on email

Ce matin j’ai réalisé que, depuis hier, des électeurs qui ne votent plus viennent, plus nombreux, me parler, dans la rue, sur les réseaux sociaux et en messages privés.

Je ne crois pas au hasard. Et je ne veux pas dire que je les ai convaincus. Les urnes dimanche auront leur moment de vérité. Mais je crois que notre campagne a attiré leurs regards. C’est un très grand plaisir personnel. Et partagé avec les amis qui sont à mes côtés.

Les raisons de leur rejet du vote sont compréhensibles – plus que cela même je les ressens : des promesses non tenues à la trahison, des expériences d’élus de tous bords qui n’ont rien amélioré de notre vie jusqu’au clientélisme et aux élus réfugiés entre quatre murs et qu’on ne voit plus.

Mais ce que je retiens c’est que maintenant on se parle. Cela confirme ce que je pense, le non-vote est un choix par défaut d’espérance. Je rage du choix anti démocratique du gouvernement qui a décidé une campagne courte. A peine à t on commencé à nouer un dialogue qu’il faut se rendre aux urnes. Ce n’est pas ma conception de la démocratie qui demande un peu de temps.

Hier sur une publication, un alfortvillais, m’a posé une question : « A quoi sert un député d’opposition ? Pourquoi voter ? »

Je vous partage ma réponse : D’abord on peut se demander à quoi sert un député LRM de plus ? On sait qu’ils ne parlent pas et se contente de lever la main quand Macron le leur demande. Ils ont donc tout le temps pour se battre pour une place ou faire autre chose que leur mandat.

Un député d’opposition, ça sert à porter votre voix. Celles qu’on n’entend nulle part.Vous avez entendu Caroline Fiat porter les exigences des soignant en pleine épidémie, François Ruffin celles des femmes de ménage de l’Assemblée, Mathilde Panot celles des luttes du Val-de-Marne

Un député d’opposition sert aussi à retarder et même bloquer les mauvaises lois. Avec le mouvement social et citoyen, les députés communistes et LFI ont joué leur rôle contre la réforme des retraites qui veut vous faire travailler plus longtemps pour une pension plus faible. Et l’épidémie l’a achevée. Mais Emmanuel Macron réfléchit à la faire revenir, dites-moi qui dans notre circonscription pourra défendre notre système par répartition ? Pas LREM, pas plus LR. Et malheureusement pas le PS et Eelv qui l’ont déjà abîmée lors du gouvernement Hollande.

Un député d’opposition ça sert aussi de lanceur d’alerte. Pour que des projets ne soient pas adoptés en catimini et que les citoyens, leurs organisations soient alertés et se mobilisent.

Un député d’opposition, ça propose des lois dans des niches parlementaires.

Un député d’opposition c’est un catalyseur localement, un contre-pouvoir, un lien pour aider les populations à se fédérer.

Et surtout, il faut préparer l’avenir, on ne va pas se résigner à vivre sous Macron éternellement.

Une vitriote a commenté une de mes publications avec ce message : « Moi je ne vote plus. Tjrs des belles paroles et après rien. Je suis trop dégoûtée. J’ai 3 grands enfants et on s’est débrouillé seuls pour tout…».

Bravo madame pour votre courage à l’image de celui de nombreuses personnes que j’ai écoutées. Mais je n’ai pas perdu le sens – vous non plus j’en suis sûr – de la devise de notre république : Liberté – Egalité – Fraternité et je me dis quand est-ce qu’on le fait ? Ensemble !

Une dernière chose. Même si les personnes d’Alfortville et de Vitry qui ont décidé de ne pas voter restent chez eux, à l’issue des élections, il y aura un député. Même si moins de 5% des électeurs s’exprimaient, il y aura un député. Il sera à l’Assemblée, il fera les lois, il parlera en votre nom… Comme vous, ce n’est pas un système qui me convient, je veux une 6e République avec une Constituante.

Mais en attendant, on laisse n’importe qui parler pour nous ?

Christian Benedetti Directeur de Théâtre, metteur en scène, candidat à la législative Alfortville Vitry investi par la France insoumise