élection législative du 20 et 27 septembre 2020

9e circonscription du Val de Marne (Alfortville-Vitry)

Des notes de “Chose vues”

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on telegram
Share on whatsapp
Share on email

Un petit mot ce soir, essentiellement pour vous donner une nouvelle réconfortante. Selon les informations que l’on m’a transmises, le jeune Ibrahim, percuté par un chauffard devant l’école Joliot-Curie aujourd’hui, a été opéré et semblerait hors de danger. Même si nous devons rester prudent.

Ce matin, sur les marchés de Vitry et Alfortville, le climat était lourd de la situation sanitaire et sociale. Souvent les habitants, nombreux, remerciaient Mathilde Panot, qui m’accompagnait, de tout ce qu’elle fait localement et à l’Assemblée. Tant sur les questions sociales qu’écologiques. Aussi nombreux étaient les citoyennes et les citoyens qui ignoraient encore qu’un scrutin avait lieu dimanche prochain. Peu avaient fait leur choix, les autres regrettaient de ne pas avoir les éléments pour se prononcer ou se demandaient si leur vote pouvait changer quelque chose à leur vie. Nous avons rencontré des personnes qui s’interrogeaient dans tous les milieux, de l’artiste à l’ouvrier, de l’employé au commerçant en passant par l’ingénieur.

Bien sûr nous avons aussi rencontré des électeurs qui nous ont manifesté leur sympathie, dit qu’ils comptaient utiliser notre bulletin de vote. Mais je veux m’adresser aux autres et répondre encore une fois, oui, il ne faut se priver d’aucun moyen de se faire entendre. Je comprends les raisons de la grève civique. Des millions de citoyens, et en particulier ceux et celles qui ont le plus intérêt au changement, disent à tous les politiques : » nous avons été beaucoup trahis, maintenant, débrouillez-vous ». Mais, comme l’a dit hier mon ami Adrien Quatennens : « On ne peut pas continuer ainsi les élections sans le peuple ». Ne comptez pas sur ceux qui ont intérêt à ce que rien ne change pour se « débrouiller » pour vous. Comptez sur vous. On peut exprimer ses colères, ses espoirs dans les urnes. Si vous appréciez les députés comme Mathilde Panot, trouvez des candidats qui s’engagent, comme elle.

Pour toutes ces raisons, je rage que seulement trois autres candidats aient accepté la proposition de débat contradictoire que j’ai faite cette semaine. Pas de nouvelles d’Isabelle Santiago, de Michele Bonhomme Afflalet, d’Abdallah Benbekta, de Sandrine Ruchot et de Gaëtan Dussausaye. Elles et ils ne peuvent dire ne pas être au courant. Je leur ai envoyé un mail et la presse a parlé de mon invitation. Franchement, ces candidats doivent rencontrer des citoyennes et des citoyens qui portent les mêmes préoccupations que moi. Que leur répondent- ils ? je suis indigné.

Cela renforce ma détermination à, élu, travailler tout au long du mandat avec une Assemblée citoyenne ouverte à tous, avec laquelle je partagerai mes informations, mes réflexions, mes décisions.

Ce matin, nous avons distribué notre nouveau journal. Il contient, résumé, beaucoup de ce que je vous ai proposé lors de nos rencontres et lors de mes billets. Comme cette campagne a été courte – autre déni démocratique du gouvernement – je vous mets ici le lien pour le consulter : https://benedetti-pourlevaldemarne.fr/wp-content/uploads/2020/09/4-PAGES_BAT_BENEDETTI_V2.pdf

Christian Benedetti Candidat à la législative Alfortville Vitry investi par la France insoumise